A venir

Immuable avenir : qu’on ne peut saisir, parce qu’il n’est pas encore, et quand il existera, il sera passé.

Par contre, pour le Collectif des 9, la démarche essentielle n’est certainement pas immuable : inscrire dans le temps l’histoire reliant des Hommes par ce parcours culturel. Ça demande de toute façon du temps, sans servitude volontaire. Aujourd’hui, le savoir n’a de valeur que quand il peut se vendre ; eh bien ici, il y a des Hommes de valeurs et pas grand-chose à vendre sous le caractère essentiel de cette démarche qui pourrait paraître inutile.

Pour aller où me diriez-vous ? Nulle part : pour construire du lien, pour approcher la matière qui nous unis, pour ne pas renoncer à une trace vernaculaire de transmission, par le vin et l’art, sans court terme et transversal. Sans coercition. Un travail de mémoire. Pour une vie mémorable, ce qui la rend beaucoup plus heureuse dans ce monde un peu flou.

L’avenir millésimé du Collectif se jouera manifestement toujours autour d’un seul cépage et autour d’une seule étiquette d’un versant, mais avec des facteurs humains, multiples, de l’autre.

Certes, ça fait longuet d’attendre la collection complète des jéroboams. Il sera retracé les cépages alsaciens les plus connus.

234 cols chaque année, c’est peu.

Mais bon, c’est ainsi, car créatif.

Mais bon, c’est culturel vous dis-je, pas commercial !

L’avenir nous le dira, le plus beau reste à venir.

Philippe H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *