De arte dubitandi

L’art de douter, n’est ni l’art du doute, ni le doute dans l’art.

Auguste Rodin, dans le doute, dit un jour au jeune Picasso venu présenter une de ses toiles, « Commencez par signer, que je sache dans quel sens ça se regarde ». On ne sait pas si Picasso douta réellement dans sa pratique, « Je ne cherche pas, je trouve »…

Mais ce qui est sûr, c’est la citation de Galilée « Le doute est père de la création ». Olivier Messiaen portait un état d’esprit différent sur la création, à mi-chemin entre la pensée et l’acte lui-même : »Je doute avant, je doute après – pendant, je travaille ».

Pour créer, il faudrait donc douter : vue de l’extérieur, on n’y pense pas automatiquement ; sauf que, d’après Edgar Degas, «  La peinture, c’est très facile quand vous ne savez pas comment faire. Quand vous le savez, c’est très difficile ». Et patatras, le doute s’installe.

Chacun des 9 a eu au moins un instant de doute face à son propre miroir de la création pour cette seconde édition.

Les travaux artistiques sont achevés ; il va falloir à présent bien réfléchir aux divers ajustements de l’étiquette. Et comme disait sans doute Jean Rostand, « Réfléchir, c’est déranger ses pensées ».

Philippe H.


Ne pas confondre

L’abus d’alcool est dangereux pour la compréhension des parties d’une table ; ne pas confondre, lors de logorrhées chargées :

vin & vingt

alsace & salace

l’art & lard

vignerons & pignerons

sommelier & sommeiller

art contemporain & art comptant pour rien

création & crée à Sion

verre & vert

col & colle

Cela nuit gravement l’issue des conservations, euh… des conversations !

Philippe H.


9+1

«Les.9», en réunionite aiguë hier à Dornach, Au Canon d’Or, avec les principaux Partenaires des arts culinaires et du monde du vin, ont ouvert… des horizons gustatifs variés, 9 vins français et 1 vin étranger dans cet ordre :

  1. Chablis, Domaine Vincent Dauvissat, 2012.
  2. Faugères, Domaine Léon Barral, 2011(Magnum).
  3. Coteaux du Languedoc, Terrasses du Larzac, Mas Jullien, 2011.
  4. IGP, VDP des Allobroges, Cuvée Schiste, Domaine des Ardoisières, 2014.
  5. Côte Rôtie, Blonde du Seigneur, Domaine Georges Vernay, 2012 (Magnum).
  6. Riesling, Cuvée Frédéric Emile, Maison Trimbach, 2005.
  7. Vouvray, Clos du Bourg, Domaine Huet, 2009.
  8. Coteaux de l’Aubance, Domaine de Montgilet, 1985.
  9. Sauternes, Château de Fargues, Lur Saluces, 1989.
  10. Mascara, Selatna, 1954.

Des propositions sérieuses ont jailli par la suite et pour la suite.


Treize à la douzaine ? Non !

Le 13/12 prochain, Le Collectif « Les.9 » soulèvera ses coudes vers 19h pour fêter les travaux artistiques de la deuxième édition qui en appellera d’autres jusqu’en 2034.

La thématique artistique retenue pour l’étiquette du millésime 2016 réserve des surprises pour un cépage d’exception. Le principe reste le même, 9 artistes et 1 vigneron pour 234 jéroboams : c’est sûr, on n’en comptera pas treize à la douzaine ces prochains temps.

2017 sera très vraisemblablement une année d’ouverture à plusieurs étages. L’encre est jetée… sur le papier pour de nouveaux moments de rencontre, de partage et de voyage. Le blog http://www.les9.alsace/le-blog/ en sera sa fenêtre, surtout pour ceux qui souhaitent en (déc)ouvrir ses battants et dépoussiérer leur quotidien.

P. Hillenweck.