Ce n’est pas Nice !

Ce n’est pas innocent.

Avoir choisi Johann Wolfgang von Goethe n’est pas une erreur, c’est confirmer la terreur que certains d’entre nous vivent sur terre ; ne cherchez plus et constatez l’horreur !

Avoir choisi sans hasard JWvG et une de ses maximes « L’art et le vin servent au rapprochement des peuples » démontre encore une fois que les artistes ont ce nez pour anticiper le mal être d’une société et essayent d’en apporter des remèdes tout en couleur par la création.

Le plus célèbre écrivain allemand (1749-1832) va séjourner plus d’un an à Strasbourg entre 1770 et 1771 pour achever ses études de droit commencées à Leipzig. Le jeune étudiant découvre les vins d’Alsace, peut-être en compagnie de son compatriote, le poète Herder, qui l’initie à la poésie populaire. Ou bien avec la fille du pasteur de Sessenheim, Frédérique BRION, une muse qui lui inspire ses plus beaux poèmes d’amour – Sources : Groupe Figaro et La RVF Groupe Marie Claire 2008.

Et vu de ce qui vient de se passer à Nice, considérons que l’art, sous toutes ses formes, est le plus court chemin pour se rapprocher de l’autre. Nous unir.

Philippe H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *